Partagez|
Mitsue Kyoraku, l'alcool, c'est de famille ! gghVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Membre de la Division 13

avatar
Mitsue Kyoraku

Messages : 30
Reiatsu : 0
Date d'inscription : 20/01/2015

Feuille de l'esprit
Level: 69
XP:
2654/9750  (2654/9750)
Etats actuelle: Vivante

MessageSujet: Mitsue Kyoraku, l'alcool, c'est de famille ! ggh Mar 20 Jan - 20:54

Copyright Arrogant Mischief
Mitsue Kyoraku

   Les apparences sont parfois trompeuses…


   

۞ NOM : Kyoraku
۞ PRÉNOM(S) : Mitsue
۞ AGE : 275ans
۞ SEXE: Féminin
۞ RACE: Shinigami
۞ ORIENTATION SEXUELLE: Tout, tant que c’est humain et de sexe féminin.
۞ GRADE SOUHAITER : Le meilleur niveau possible dans la Treizième.  

۞ AVATAR : Shizune Kato (Naruto) (Nozo, t’as trouvé deux perle~♥)
۞ NIVEAU RP : Environ 250 mots par post, mais j’essaie un genre à la première personne, ici.

   
PSYCHOLOGICAL CONFESSIONS

 
Tout d’abord, commençons par le physique… Non, pas ce que vous pouvez voir et savoir, mais ce qui est caché, que vous ne voyez pas. Elle porte une tenue  toujours très propre, jamais un pli de travers, qui convient bien à sa nature de petite noblesse, et le reste de son corps est dans le même état. C’est ainsi qu’elle a une dentition quasiment parfaite, lui donnant un sourire assez mystique, car très clair. Vous ne verrez JAMAIS un bout de salade coincé entre ses dents – Elle n’aime pas dans la salade, de toute façon. – Elle possède ensuite des ongles qui, bien que limés régulièrement,  gardent une certaine longueur, et, quand elle stresse, elle a tendance à s’enfoncer les ongles dans la paume de sa main, ce qui laisse quelques marques, qu’elle efface, mais elle ne sera donc pas du genre à tendre sa main ouverte à n’importe qui. Pareil pour ses pieds, toujours limés et vernis, elle fait très attention à son corps, à son apparence et à celle qu’elle renvoie. Souvent, les armoiries qu’on voit sur son kimono, habit de base sur lequel elle porte son uniforme et sous lequel elle porte des sous-vêtements, au dessous bien sur d'un petit haut maillé, qui est là pour maintenir encore mieux sa poitrine et l'assurer qu'elle ne la gêne pas en combat, quitte à la dévaloriser en la faisant paraître plus petite, sont ses propres armoiries, qui sont celles des branches féminines de la famille. Elle ne les montre pas souvent, et c’est difficile de les voir, car elle a tendance à se montrer très prude à propos de ses habits et de son corps en général. Elle fera souvent tout aussi pour que son maquillage soit le plus discret possible, si ce n’est, bien sûr, pour le vernis rouge pétillant…  L’image de la petite noble, le corset en moins.  Ensuite, parlons de ses aspects moins nobles… La coiffure, notamment. Ses cheveux sont très courts, mais cela ne lui pose pas grand problème, car souvent elle garde un air féminin, c'est juste son côté un peu plus rebelle qui sort, et qui combat l'image de la "femme" aux cheveux longs. Ensuite, si elle marche souvent la tête haute, c’est surtout car elle est petite. Et NON, je ne vous dirais pas son poids, on ne donne pas le poids d’une dame, c’est malpoli ! Mais, je m’égare, revenons-en à ses cheveux… Leur couleur est naturelle, et elle met souvent une vingtaine de minutes quotidiennes à s'en occuper, pour ps grand chose, ce qui rallonge forcément le temps qu’elle passe dans la salle de bain, et pourtant… Elle n’arrive jamais en retard à la division, c’est un oiseau matinal bien étrange.

Mentalement, cependant, elle possède deux visages… Tout d’abord, la petite cheftaine, la fayotte de division, celle qui est toujours là, au rapport, qui obéit et qui fait ce qu’on lui dit, sans jamais discuter, souvent avec une ferveur et une assiduité apparente… Sur le papier, cependant, mais nous y viendrons. Elle sait se montrer sévère quand il le faut – Et parfois aussi quand il ne le faut pas, ce qui est un de ses problèmes, parfois elle hausse le ton et sévit pour des petites erreurs, qu’elle considère, exagérément bien sûr, comme grave – mais elle sait, en général, rester à peu près juste. Elle parlera toujours avec respect et honneur, ne remettant visiblement pas en cause les dires de ses supérieurs, et acceptant humblement, il semblerait, les punitions et les sermons de ses supérieurs…

Mais ça, c’est le côté visible et général de Mitsue… En vérité, elle est bien plus culottée que ça. Vous vous rappelez de quand je parlais de ses ongles parfaitement limés ? Il n’est pas rare de la voir sortir une lime quand ses supérieurs ont le dos tourné où qu’elle est seule, et elle prend souvent sur elle pour écouter les discussions ennuyeuses de ses supérieurs… Elle aime tout simplement prendre du bon temps, en dehors de ses missions, et tous ses amis le savent : il n’est pas rare, en dehors du temps de travail, de la voir au bar ou, quand elle y est assignée, à faire les magasins sur terre, non pas pour acheter une quelconque babiole, mais juste pour se balader, car, au fond, elle possède une véritable fascination pour le monde des humains, leur sens des priorités, et de nombreuses choses qu’elle leur envie et qui l’intéresse, bien qu’elle sait qu’elle ne pourra jamais vivre avec eux et devra rester fidèle à sa famille et au Seireitei – non pas qu’elle se plaigne, elle en est même fière, mais il n’est pas rare de la voir remettre en doute les raisons de son combat, où plonger dans des états à moitié dépressifs… Surtout quand elle a bu, et là, ses actions deviennent incohérentes et à moitié imprévisible, et la fréquenter peut devenir gênant. Cependant, elle sait s’arrêter quand on lui demande, et, derrière un vocabulaire fleuri et soutenu (notez l’ironie), le cœur de Mitsue reste empli de noblesse et d’amour pour le monde… Mais revenons sur un point important : le bar. En effet, comme vous l'aurez compris à ce point là, Mitsue à un grand problème avec la boisson, c'est qu'elle adore boire du Saké, et elle en boit même souvent, et ensuite elle est toujours dans des états pas possible, à faire de la psychologie et de la philosophie de comptoir, et à raconter des anecdotes sur sa famille, son frère... Bref, elle perd ce qui fait d'elle cette personne noble et immaculée. Elle nourrit aussi une haine viscérale des hommes... Elle ne supporte pas souvent d'être trop proche d'eux et se mettra donc sur la défensive, mauvais souvenirs.


 
STORYLINE OF THE CHARACTER

 
Mitsue est née un 4 juillet, c'est con, mais je le dis quand même, ça pourra être important par la suite, qui sait ? Bon, non, mais si on peut gagner des lignes ! Je reprends donc, elle est donc née il y à un peu plus de 200 ans... Oui, j'arrondis beaucoup, mais elle aime dire elle même qu'elle est née il y a « à peu près 200 ans ». C'est une fille, après tout, que voulez-vous ? Elle était une des petites filles de la famille, pas trop gâtée – Ses parents en avaient surtout pour son frère, l'héritier de la famille, le mâle, et cela énervait beaucoup la petite noble, élevée pour devenir une épouse parfaite, propre sur elle, qui ne boit pas et qui obéit sans rien dire... Mais ce n'était pas dans sa personnalité, elle était plus du genre rebelle et un peu maligne, cependant... Elle ne le montrait pas, car elle avait bien compris, au bout de nombreuses punitions, que ce n'était pas ainsi qu'il fallait se comporter. Elle ne parlait pas beaucoup aux garçons – à vrai dire, à cause de ses frères, elle avait perdu foi en les hommes, et elle passait donc beaucoup de temps seule...  Pour ses parents, elle était studieuse et sérieuse, alors qu'elle était juste ronchonne et solitaire. La différence est mince, mais c'est surtout une question de point de vue. Arrivée à l'académie, cependant, ce fût la dégringolade... La vraie, la grande.

Mitsue n'étudiait pas, elle passait son temps avec ses amies, et commençait même à s'ouvrir un peu plus aux hommes. Elle était là de manière tardive, car ses parents pensaient que la transition serait dure – Et aussi car sa mère voulait pouvoir avoir le temps de se détacher d'elle, en la laissant avec une éducation suffisante – et qu'elle ne tiendrait peut-être pas. Cependant, elle continuait malgré tout à jouer son double jeu, d'un côté à étudier a minima quand elle était survéillée, jaugée ou qu'elle savait que quelque chose arrivait, et, de l'autre côté, à faire la fête et à boire de l'alcool presque dès qu'elle avait du temps libre.

Vint ensuite le moment le plus important de sa vie... L'examen pratique de chasse au hollow. Ils étaient mis en équipe, mais Mitsue se retrouvait avec deux abrutis qui étaient trop sûrs d'eux... Elle aurait du savoir s'imposer, mais non. Ils fonçaient, comme des abrutis, elle étant la seule à faire vraiment attention, surveillant ses pas, et se mettant sur ses gardes, épée en main.

Et quand un véritable Hollow se pointait enfin, les deux autres faisaient moins les malins... ils n'avaient pas écouté en cours, et donc pour eux, le monstre était puissant... Mais Mitsue, elle, avait gardé son self-control, elle se jetait sur le monstre, sous les yeux écarquillés de ses collègues qui prenaient ça pour de la folie.

Elle se projetait en l'air et tapait le hollow qui bloquait avec son poing, qui était une masse d'armes. Quand Mitsue retombait enfin, son adversaire poussait un grand rugissement, une sorte de hurlement guttural qui avait de quoi terrifier... Elle avait peur, mais elle ne disait rien, elle avait été éduquée pour être prête à donner sa vie pour sa famille.

Il levait sa masse d'armes, et Mitsue hurlait, c'était inutile, mais c'était comme ça qu'elle se prouvait sa force mentale et physique. Elle récitait une incantation, connue par cœur, révisée et révisée, en boucle, celle qui allait lui sauver la vie... Et puis la chose s'apprétait à abaisser son poing

« Bakudo no Hachi – Seki ! »

Le coup de massue se vit stopper, et la chose fut légèrement poussée en arrière, laissant un moment à Mitsue pour prendre appui sur le sol, se propulser en l'air et trancher le masque en deux. Elle avait réussi... Il fallait dire que, depuis peu, sa famille l'avait forcée à s'entraîner 24h/24, pour préparer ce combat... Qui était bien plus simple qu'elle ne l'avait imaginé.

Et vint enfin le temps de l'examen final... Et là, la question la plus importante était de savoir qui d'elle ou de son frère reçevrait les honneurs de la famillle. Cependant, elle avait déjà perdu d'avance  - c'était une fille, elle ne portait pas la succession, et elle était donc derrière son frère... Ce qui l'énervait grandement.

Elle fût alors assignée à la treizième, mais sa famille ne faisait pas trop pression... Et c'est alors qu'elle commençait à enrager. Lentement, mais sûrement, elle s'énervait, et elle haissait son frère... Et les hommes. Tous, sauf... ses frères. Oui, elle haïssait son frère, mais pourtant, elle le respectait et l'aimait, comme son aîné.

Un jour, par courage et par culot, la jeune fille allait poser un ultimatum à sa famille, un défi à son frère. Elle voulait se faire reconnaître, et faire savoir au gens que, même si elle était une fille, elle restait puissante.

Son frère vint à son rendez-vous, comme elle le lui avait demandé, en public, armé et entouré de ses proches amis... Il souriait, mais pas gentiment, non, il avait confiance, un excès de confiance intolérable aux yeux de son ennemie d'aujourd'hui, mais de son alliée de toujours, de sa sœur... Les deux personnes se faisaient face, et déjà, les différences étaient visibles dans les manières de se comporter – L'homme était confiant et intimidait son adversaire, et elle paraissait stoïque et froide... laquelle était la plus terrifiante ? Pareil, différence dans les postures, l'homme paré pour le combat et la femme fixe comme une statue. Tout les séparait, tout les différenciait, et pourtant, ils se battaient, ils venaient de la même famille, avaient reçu la même éducation...

Le jeune Kyoraku engageait le combat en fonçant sur sa sœur, épée devant, la heurtant de front, et elle dut changer de posture rapidement pour se préparer à se défendre, le coup la faisant reculer et heurtant sa lame, le bruit de l'acier se heurtant étant un régal pour les oreilles, car mélodieux aux connaisseurs. Les quelques coups échangés par les deux personnes étaient rapides et précis, mais chacun était bloqués, et personne ne semblait gagner du terrain. Jusqu'au moment où...

Un byakurai. Lancé au corps à corps. Tellement portée par le combat, Mitsue n'avait même pas entendu l'incantation... Un trou dans son épaule droite. Elle souffrait. La colère lui montait, et elle levait son épée. Elle se rappelait vaguement avoir dit une phrase, et avoir abaissé son épée... puis plus rien. Avait-elle gagné ou perdu ? Selon ses proches, c'était une victoire écrasante, puisqu'elle avait failli le tuer... Mais ils ne lui en voulaient pas, car « il l'avait trahie en essayant de lui transpercer le poumon ».

Elle n'arrivait alors plus à faire confiance en les hommes... Des traîtres qui attaquaient dans le dos et qui crachaient sur tout principe de déontologie et de beauté du combat... Elle ne pouvait plus les blairer.

   

   

۞ PRÉNOM OU PSEUDO : Mitsue, Tycra, Nuagia...
۞ AGE DU JOUEUR : 16
۞ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? DC
۞ COMMENT TROUVEZ-VOUS LE FORUM ? Bien
۞ PARRAINAGE ? DC
۞ DOUBLE COMPTE ?: Ouaip, de Mayu
۞ PRÉSENCE SUR LE FORUM : 7/7.
   


Dernière édition par Mitsue Kyoraku le Mer 21 Jan - 12:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Membre de la Division 13

avatar
Mitsue Kyoraku

Messages : 30
Reiatsu : 0
Date d'inscription : 20/01/2015

Feuille de l'esprit
Level: 69
XP:
2654/9750  (2654/9750)
Etats actuelle: Vivante

MessageSujet: Re: Mitsue Kyoraku, l'alcool, c'est de famille ! ggh Mar 20 Jan - 23:27

Et voila, c'est fini ! L'histoire, j'y arrive définitivement pas T.T
Revenir en haut Aller en bas

Capitaine de la Division 5 Staff

avatar
Masatsugu Kioku

Messages : 463
Reiatsu : 100
Date d'inscription : 12/07/2013
Age : 24
Localisation : en générale a l’académie

Feuille de l'esprit
Level: 70
XP:
536/10000  (536/10000)
Etats actuelle: Vivant

MessageSujet: Re: Mitsue Kyoraku, l'alcool, c'est de famille ! ggh Mer 21 Jan - 12:12

Donc je te valide Niv 69
Irp en temps que Capitaine en charge par intérim de la 13éme division je te Valide 3éme Siège, pour la raison irp suivante; qu'elle qu'un qui succombe a la colère ne peu pas être en tête d'une division. il faudra d'abord démontré son self contrôle (oui l'actuelle capitaine Kioku a connaissance assisté a ton combat contre ton frére)  
tu peu attaqué ta FT
bonne continuation ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://soulofeternity.forumactif.org/


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Mitsue Kyoraku, l'alcool, c'est de famille ! ggh

Revenir en haut Aller en bas
Mitsue Kyoraku, l'alcool, c'est de famille ! gghVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires-
» Tu noies tes chagrins dans l'alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [PV Jennyfer Shepard]
» Carl Brouard: le protocole du buveur
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soul Of Eternity :: Avant-Rpg :: Présentations :: Acceptée-