Partagez|
Fuir, se battre et faire confiance, tout cela en quelques jours [Pv Hikaru]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Hybride Modératrice

avatar
Nozomi Kujo

Messages : 18
Reiatsu : 0
Date d'inscription : 26/12/2014
Localisation : Loin des ennuis owo

Feuille de l'esprit
Level: 42
XP:
2145/3400  (2145/3400)
Etats actuelle: Vivante

MessageSujet: Fuir, se battre et faire confiance, tout cela en quelques jours [Pv Hikaru] Mar 27 Jan - 6:04






Nozomi Kujo


Je courais désormais à l’extérieur du Sereitei, j'étais dehors et j'étais libre. Enfin ... presque libre. J'étais toujours recherchée et condamnée à mort ... Prenant de la distance avec le domaine des Shinigami a travers bois, je sentis bientôt un Reiatsu derrière moi ...

Quoi encore ? Depuis quand j'avais un Shinigami derrière moi ? Je ne savais pas, en tout cas il semblait m'avoir perdu. Je m'arrêtai de courir et reprise mon souffle un moment. Je sentais aussi autre chose non loin, quelque chose que je n'avais jamais sentie et que pourtant je connaissais très bien.

Je sentais un Hollow, mais il n'était pas un danger pour moi. Il ne e sentait pas et en plus je n'étais pas quelque chose qu'il pouvait dévoré, j'avais été crée, comme tout les Mod Soul, justement pour ça ... Cependant ...

Je venais de perdre le Reiatsu du SHinigami ... Ce Hollow serait donc doté d'un pouvoir particulier ? Occulter les sens, ce qui expliquait que je n'avais pas sentie le Shinigami réagir au Hollow juste avent de le perde de perception. Il allait mourir, si je ne faisais rien, ce Shinigami allait être tué sans même comprendre pourquoi ni comment ...

J'étais une fuillard, une fugitive et peu être un peu une lâche aussi ... Je n'avais pas le choix, mais j'avais encore quelque chose. Quelque chose qui me poussa a ce moment précis a faire demi-tours. J'avais mon instinct, ma programmation diraient certaines personnes ? Grand bien leurs en fassent, j'étais maitresse de mes choix et je ne faisais pas demis-tours pour tué un hollow comme une arme obéissante, je faisais demi-tours pour aller Sauvé une âme qui n'avait rien demander.